31/01/2007

Le "deux fois rien"

blog cigale
 

Mon amie me parle de tout et de rien. Surtout de son récent séjour en Provence. Elle me dit :

 

- Si tu veux, la prochaine fois, je te rapporterai des cigales en boîte. Elles se mettent à chanter dès que le couvercle se soulève. Tu verras, c’est très marrant.

- Oh oui, oh oui, je vais adorer ça !

 

Voici mon amie qui s’en va… en Provence… et puis qui s’en revient. Elle m’offre une petite boîte, fermée par un ruban rouge.

 

- Merci mon amie.

- Je t’en prie, c’est deux fois rien.

 

Mais moi, je suis heureuse avec un rien… alors deux riens c’est encore mieux.

Je ramène le « deux fois rien » chez moi. Le cœur un peu battant, je défais le ruban rouge. Je soulève… doucement, curieusement le couvercle aux marbrures provençales et soudain… le gris bruxellois derrière les fenêtres se transforme en or soleil. Le chant de cigales s’élève dans mon living et les couleurs des murs, des tentures, de la moquette, des fauteuils même, se mettent à rayonner, à irradier, à briller, à flamboyer, à chatoyer. C’est beau, c’est chaud ! Que de vert ! Tiens un olivier ! Et puis un panier de safran, de thym, de figues et d’abricots. Je me tourne à droite, à gauche. Je ne reconnais plus rien. Tout se transforme, s’éclaire, s’illumine ! Un magicien coloriste est-il soudainement entré dans ma vie en même temps que la boîte à cigales ?

 

Surprise, émerveillée, je reste là, la boîte en main. Je sais que si je la ferme, tout reprendra sa place. Le flot de lumière, de couleur et de chaleur disparaîtra. J’ai envie, oh tellement, de tout garder en moi, autour de moi. Mais bon, ne dit-on pas que les meilleures choses ont une fin ? Je me décide donc.

 

Arrêter de chanter, mes cigales. Du moins pour le moment. Plus tard certainement… Quand mon cœur aura besoin de bleu azur et de vert jardin, je ferai à nouveau appel à vous. Et moi, fourmi de mère en fille, je danserai alors en plein soleil.

 

- Merci mon amie pour ce « deux fois rien » magique.

 

Reproduction formellement interdite

22:00 Écrit par Nicole | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

07/01/2007

Belle et jeune !

fillette3

 

Belle je suis. Plus belle je serai si, ce soir, avant le coucher du soleil, je fais pénétrer dans la peau de mon visage, une fine couche d’une crème multi active de nuit. Au réveil, ma peau sera éclatante, plus lisse, plus ferme et plus jeune. Si avant cette application, je procède à un massage avec une crème gommante suivie d’un phyto-masque rose raffermissant hydratant, ma peau retrouvera instantanément sa fraîcheur perdue. Quant à mes rides, elles s’effaceront endéans les jours qui suivent si j’ajoute, avant de me glisser dans les plumes, une noix de crème polisseuse. Je peux aussi, comme il m’est recommandé, me lever au milieu de la nuit et régénérer cellulairement ma peau avec une crème réparatrice et reconstituante.

 

Que dire du matin puisque toutes les femmes savent maintenant que la peau vit différemment sa vie de peau de jour que de nuit. Il est donc indispensable qu’au réveil, je lui donne un « coup de fouet » en utilisant un soin tonique défatigant, purifiant et rafraîchissant… ce n’est pas rien ! Puisque ma peau est si fatiguée et déficiente, il convient que je la traite ensuite avec un concentré dynamisant mis au point pour lui offrir une véritable cure de vitalité par une action stimulante. En plus, la présence d’actifs hydratants lui assure un effet tenseur et lissant immédiat. Pour terminer l’opération réveil peau, un masque hydro cure minéral. Ensuite, pour que mon maquillage tienne bien, il est primordial que je couvre ce même visage, déjà si frais mais pas encore assez, d’une huile sèche aux germes de blé, histoire d’assouplir pour toute la journée, mes fibres dermiques.

 

Je parlerai un peu, un tout petit peu seulement, des zones fragiles de mon visage qu’il convient, et c’est très important, de couvrir chaque matin et chaque soir de gels liftants pour contours des yeux et des lèvres, sans oublier mon cou, premier révélateur, paraît-il, de mon âge, après mes mains…

 

À propos de mes lèvres, pour qu’elles soient plus pulpeuses, je les enduirai continuellement d’un stick vitaminant et gonflant. Mes baisers n’en seront que plus doux.

 

Incontournable tout ce qui précède si je veux gagner au moins vingt ans sur mon âge. On voit d’ailleurs très vite la différence, paraît-il… Satisfaite ou remboursée !

 

 

Je n’oublierai surtout pas mes pieds et mes mains. Et puis mes fesses boursouflées par la cellulite (c’est écrit partout) et mon ventre qui plisse dangereusement (je l’ai lu aussi). Mais ceci est une autre histoire…

 

Reproduction formellement interdite

 

18:17 Écrit par Nicole | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |